NatureAudioPagesImagesPercussionsPrières

Ambition


Après avoir présenté pendant deux ans les chroniques cinémas de l’émission La vie à plein temps sur France 3, Canal + m’a contacté à Toulouse pour faire la même chose dans Nulle part ailleurs dont c’était la deuxième saison. La photo a été prise à l’Automne 1988, avec comme invité Jean Rochefort. L’arrivée à Paris, qui s’est accompagné (comme par hasard...) d’un grande mutation affective s’est bien passée, même si elle représente évidemment un changement net.

Ah “Nulle part Ailleurs”... Tellement de choses à en dire... Tout d’abord la manière dont j’ai décidé d’aborder la rubrique : je ne voulais pas avoir de notes devant moi, posées sur la fameuse table triangulaire de l’émission. Je préférais les risques du direct. Je passais les jours qui précédaient mes interventions à stocker des idées dans ma tête, en fonction non seulement des films dont je parlais mais aussi (plus rarement) de la personnalité de l’invité(e).

Le jour “J”, je restais seul et commençait à écrire sur des feuilles blanches pendant le repas de midi. A l’époque je vivais rue Bobillot (place d’Italie) puis près du Parc Montsouris, et je pense avoir fait la majorité des restaurants du quartier (toujours sans viande !) sans que les patrons ne se doutent de quelque chose. Pourtant juste avant le dessert, je commencais à apprendre mon texte, à chercher le mot juste, à “sentir” ou pré-sentir ce qui pouvait être à la fois, vrai, sincère et efficace. (cela restait de la télé). Jamais, je n’ai adapté un film à mon désir d’être personnel et iconoclaste (“celui qui casse les icônes”) mais toujours j’ai cherché le meilleur moyen de surprendre le téléspectateur y compris avec des films inattendus. Les médecins disent “primum non nocere”, pour moi, c’était “primum non ennuyer”.

Ma fiancée me disait souvent que l’émission était moins regardée que nous le pensions, ce qui était très vrai. Mais il y avait une telle attente autour de Nulle Part Ailleurs... J’ai signé des autographes à mon plombier, à un chauffeur de taxi et même en Gaspésie, au Québec. J’ai cotoyé dans l’émission des gens humainement intéressants (Phiippe Gildas, Annie Lemoine, Alexandre Desplat, Albert Algoud). mais ma candeur en a pris un coup quand je me suis rendu compte qu’il y avait dans le public des gens payés pour rire aux blagues de certains animateurs...

 
< Précédent   Suivant >